Die Mutterschaft....

Publié le 1 juillet 2024 à 08:29

7 minutes

 

" Je voudrais dire merci pour ce moment qui me grandit, c'est comme ci je n'était jamais née avant cet enfant nouveau-né...."

Ma TFS, Mon petit coeur a eu un an le mois dernier. Cela a fait un an que j'ai débuté cette nouvelle aventure.

Je me suis toujours souhaitée tout naturellement être mère. Etait-ce à cause du contexte dans lequel j'ai grandi avec maman, papa, soeurs et frères? Je ne saurais le dire mais j'ai toujours rêvé de ce moment où je serai maman.

Moi qui aime bien tout organiser, moi qui aime bien tout penser, moi qui aime bien tout contrôler, j'ai été bouleversée par ton arrivée. Je m'explique:

Avant que mon tour n'arrive, j'aurais eu la possibilité de voir tant d'autres devenir maman, c'etait beau, presque à envier. Voir ce petit bébé tant attendu pendant au trop neuf mois est merveilleux. Tout petit, tout mignon, c'est indescriptible en fait. Les bébés ont ce pouvoir d'adoucir de part juste leur présence. Et moi dans ma grande naïveté, je ne voyais juste que cette face du décor et pourtant...

Accepter de donner la vie c'est faire face à l'inconnu et c'est très souvent accompagné d'un grand sacrifice, le don de soi:

- renoncer à des nuits de sommeil complet et profond et plutôt dormir au rythme de ce nouveau bébé 

- renoncer ne serait-ce que pour les début à sa personne, son physique, cet élément personnel qui peut participer à renforcer la confiance en soi, l'amour de soi.

- renoncer à ses occupations, ses plaisirs, ajuster ses projets pour le bien-être et l'épanouissement de ce nouveau bébé

- se consacrer à sa famille, il s'agit de devenir le moteur de la famille, prioriser d'abord autri avant soi-même.

Ma TFS, je ne regretterai jamais ta venue près de moi, près de nous, car ta venue aura fait de moi une meilleure personne. J'aurais juste tellement aimé que mamy OY, ma mère me prépare mieux à cette nouvelle vie. Ou bien, l'a t-elle fait et c'est moi qui n'était pas réceptive à ses conseils et sa manière de vivre?

Néanmoins, accepter de donner la vie est également la possibilité de changer, de s'améliorer, de grandir vers une meilleure version de soi:

- remettre en question ses habitudes, ses convictions, redéfinir sa définition personnelle du bonheur, 

- remettre en question les standards sociétaux établis depuis des millénaires et les actualiser selon les préférences personnelles.

- développer de nouvelles aptitudes, de nouvelles compétences.

Et pour ma part ta venue m'aura vraiment changé dans un sens positif.

J'ai pris la décision d'être consciente de la vie que je mène, que nous menons en tant que famille, consciente des décisions que prenons pour la famille et d'apprendre à prioriser le plus important.

Ta venue m'aura permis de réaliser que j'ai en moi, une grande résilience: faire face à cette nouvelle vie à trois, être bousculée dans mon ordre et mes habitudes quotidiennes, avoir la grande responsabilité de ton devenir, tout ceci aura contribuer à me faire douter de moi. Mais j'ai su trouver en moi la force de grandir et de m'ameliorer dans ce nouveau challenge. Le résultat se verra sur la durée mais je suis confiante que j'y arriverai, que nous y arriverons à nous construire la vie que nous avons décidé consciemment de vivre.

Pour finir cet article et donner un exemple de résilience, je te raconterai comment s'est passé le jour de célébration de ton premier anniversaire...

Nous avons commencé, ton père et moi à organiser la célébration de ton anniversaire des semaines à l'avance; où aurait-elle lieu? combien de personnes seraient invitées? quelle nourriture, quelles boissons nous allions proposé? quel budget était alloué? Quel matériel serait nécessaire? Quelle décoration?

Et nous avançions plutôt bien dans les préparatifs. À plus d'une semaine tout était décidé et fixé. Quelques jours avant ta tante Tata PM. et tes tonton CS. et tonton TM. sont arrivés à la maison, pour célébrer ton anniversaire avec nous et nous donner un coup de main. Ma petite TFS la famille ça vaut de l'or.

Au départ nous voulions célébrer ton anniversaire dans une aire de jeux non loin de la maison, vu que tu as beaucoup de cousines et cousins, et que nous n'avions pas assez de place dans l'appartement, c'était la solution parfaite.

La météo de ce samedi prévoyait de la pluie et des orages vers le midi. Nous avons donc décidé de nous déplacer derrière l'appartement, devant le garage de notre bailleur. Il y avait suffisamment de place pour y monter un pavillon et bien le décorer comme prévu.

Le matin de ce samedi chacun à mis la main à la pâte pour que tout soit prêt à temps. Tata SMS, ton autre grand-mère m'a appelé pour me proposer de fêter ton anniversaire plutôt chez eux en raison du mauvais temps. Elle avait déjà apprêté la maison pour cette éventualité. Ma TFS comme je te le disait plus haut, la famille ça vaut de l'or.

Nous avons préféré continuer d'organiser ton anniversaire derrière l'appartement en ayant l'espoir que le mauvais temps serait juste passager, surtout que le matin était ensoleillé. 

À 2 heures de l'arrivée des premiers invités, la pluie et les orages prévu ont débuté. Ce que nous n'avions pas pris en compte était la tempête. Elle soulevait le pavillon tellement elle était forte.

Ce jour là mes émotions étaient mitigées: entre la colère, parce que je jugeais que ton papa n'avait pas bien gérér ses responsabilités, la fatigue parce que je dormais peu les derniers jours à cause des préparatifs, la frustration parce que je refusais intérieurement que ton premier anniversaire soit un fiasco, j'ai proposé un moment tout abandonner et décommander.

Et c'est là que je réalisé deux nouvelles aptitudes en moi: la maîtrise de soi, maîtrise des émotions ( pour pouvoir réorganiser de manière optimale la fête en ton honneur) , la résilience ( de tout faire pour que cette fête d'anniversaire aie toujours lieu et soit un beau souvenir)

Nous avons donc décidé de tout transporter chez tata SMS, la nourriture, la boisson, le gâteau d'anniversaire, la décoration et la bonne humeur.

Ma petite TFS, ce jour j'ai confirmé ceci: chacun est responsable de son bonheur et doit se battre en premier pour ses propres intérêts en plus de l'aide extérieure. La famille, les amis seront là pour t'aider mais toi seule pourra au mieux te battre pour tes intérêts. Donc ne remet jamais ton bonheur entre les mains d'autri.

Nous avons pu tout réorganiser avec ajustement mais toujours comme souhaité. Grâce à notre bonne organisation nous avons bien gérér cet imprévu.

La fête fût un beau souvenir, tu as bien supporté l'agitation et le stress autour de toi, tout le monde était content, et nous aurons de belles photos en souvenir à regarder plutard.

Je souhaite finir avec ces mots:

"Je voulais dire merci à T. de nous avoir choisi comme parents.

Je voulais dire merci à T. d'embellir nos vies.

Je voulais dire merci à  T. de faire de nous des meilleures personnes.

Donc merci à T., pas seulement pour nous, mais merci à T. de mettre la joie au coeur dans toute la famille, que ce soit du côté de O. ou de mon côté. Elle met la joie au cœur de tout le monde donc vraiment merci.

Et je voulais encore dire merci à T. d'avoir réuni nos deux familles."

Je t'aime ma TFS 

Ta maman Beleme Y.

Ajouter un commentaire

Commentaires

Il n'y a pas encore de commentaire.